Built with Creatavist
  1. Le bloc X (The X-Block)
  2. Construire l’avenir (Building Futures)
  3. Le renouvellement de l’école secondaire Oskāyak (Oskāyak High School Renewal)
  4. Voir autrement (Through a Different Lens)
  5. Le forum des futurs (The Futures Forum)
  6. Nous sommes tous liés à un traité (We Are All Treaty People)
  7. Découvertes pédagogiques
  8. L’école secondaire sort des sentiers battus (FHS Outside-the-Box)
  9. La classe inversée de Mme. Annick
  10. Le pouvoir du rire contagieux
  11. Programme T.A.L.O.N.S. pour les élèves doués (T.A.L.O.N.S. Gifted Program)
  12. FLIGHT
  13. Le Septième feu (Seventh Fire)
  14. Le Passage
  15. La classe du 21e siècle pour les autodidactes
Partager

Le Prix Ken Spencer

Finalistes 2013-2014

Le Prix Ken Spencer
Finalistes 2013-2014

L’Association canadienne d’éducation (ACE) est fière de diffuser les sommaires et les coordonnées des quinze finalistes du prix Ken Spencer – Un ambitieux groupe d’éducateurs canadiens changent la culture scolaire puisqu’ils travaillent sans relâche d’abord pour donner aux élèves la chance d’explorer leurs passions et ensuite pour les aider à déterminer leur propre cheminement d’apprentissage. En cours de route, ces apprenants ont fait preuve d’un grand degré d’engagement dans leurs études.

Les lauréats du prix Ken Spencer cette année s’appuient sur les connaissances des enseignants au-delà de la matière qu’ils enseignent pour offrir un apprentissage basé sur les enquêtes et le monde réel. Par conséquent, l’espace de salle de classe dépasse les murs de l’école. Plusieurs programmes misent sur la collaboration régulière des enseignants. Ces derniers veillent à motiver les élèves susceptibles de décrocher, tandis que d’autres intègrent des enseignements de la vie autochtone aux apprentissages du 21e siècle. Ils s’engagent tous à établir une relation de qualité entre les enseignants et les élèves.

L’ACE vous invite à visiter les sites Web des programmes, à visionner les vidéos et à communiquer avec les éducateurs derrière ces ambitieux programmes. Laissez-vous inspirer par ces projets pour créer des occasions d’apprentissage novateur semblables.

Le prix Ken Spencer pour l’innovation en enseignement et en apprentissage a été mis en place grâce à la généreuse contribution de Ken Spencer afin de reconnaître et de diffuser des travaux innovateurs susceptibles de durer et d’être reproduits par d’autres, de favoriser les travaux portant sur le changement transformationnel dans les écoles et de fournir un profil d’innovation en classe aux conseils et commissions scolaires, aux écoles et aux médias.

Ken Spencer est un ancien administrateur de l’ACE. Il est le chef de la direction retraité et le cofondateur de Creo Products. En 2011, il a été intronisé à titre de lauréat d’affaires du British Columbia Hall of Fame. Depuis 2009, il a généreusement fait don des récompenses monétaires du prix Ken Spencer pour l’innovation en enseignement et en apprentissage de l’ACE.

Le bloc X (The X-Block)

Remettre la culture scolaire en question en laissant libre cours aux passions des élèves et des enseignants


Len Wood Middle School

Armstrong, C.-B.

North Okanagan-Shuswap School District

Site du projet (en anglais)

Personne-ressource :

Glen Overgaard

govergaa@sd83.bc.ca

250-546-3476


Le bloc X a lieu tous les mardis et les jeudis après-midis à l’école intermédiaire Len Wood. Les élèves travaillent avec les enseignants pour concevoir des cours entre autres sur la construction d’aéronefs autopropulsés, de bras hydrauliques ou de catapultes ou encore sur les excursions pédestres, le camping, le canotage et l’escalade. Ils participent pleinement à une variété d’apprentissages par l’expérience : survivre en forêt, rédiger une bande dessinée de super héros et cuisiner de la nourriture de partout dans le monde tout en apprenant du contenu nutritionnel de la nourriture et sur la culture du pays. D’autres personnes pourraient aussi bien suivre un cours sur la sculpture, la couture, la conception de pages Web et la photographie. Toutes ces activités permettent aux élèves de développer une vaste gamme d’aptitudes qui les aideront à saisir des occasions et à comprendre qu’ils apprendront tout au long de leur vie.

Les cours du bloc X stimulent grandement l’intérêt des élèves, ils leur permettent de développer des aptitudes en résolution de problèmes et en prise de décision, ils favorisent le développement de la pensée critique, du sens de l’initiative et de l’entrepreneuriat, de la créativité, de l’innovation, de la prise de risques et de la citoyenneté. L’évaluation exige des élèves qu’ils déterminent leurs propres objectifs. Le programme connaît du succès parce qu’il interpelle les passions à la fois des élèves et des enseignants. Il accorde une place à l’opinion et aux choix des élèves, il crée un lien entre les compétences et les résultats du programme, il renforce la relation entre la collectivité et l’école et il procure des expériences d’apprentissage extraordinaires à tous ceux qui participent. En cours de route, le programme a modifié la culture d’apprentissage dans l'école intermédiaire.

Image de la vidéo Building Futures: Framing TimeLapse

Construire l’avenir (Building Futures)

Favoriser l’apprentissage des élèves sur le monde réel, grâce à la construction de bonnes fondations


George McDougall High School

Airdrie, Alb.

Rocky View Schools

Personnes-ressources :

Jarett Hooper, Greg Rankin

jhooper@rockyview.ab.ca, grankin@rockyview.ab.ca

Twitter : @Mrhoopz2014

403-948-5935, 403-481-1007


Le programme Construire l’avenir s’étend sur 10 mois et il donne la chance aux élèves de 10e année de construire deux maisons complètes, en partenariat avec un organisme de construction de propriété et d’administration locale. Du lundi au jeudi, les élèves se rendent en autobus sur le chantier de construction pour travailler avec des personnes expérimentées. Le garage détaché rempli d’outils et de technologies sert de salle de classe.

Vidéo de la construction de la charpente

La collaboration entre les deux enseignants à la tête de ce projet est un élément essentiel qui offre aux élèves une méthodologie d’apprentissage fondée sur un projet et basée sur les enquêtes. Cette méthode leur permet de développer des compétences en lien avec le programme scolaire. Les exigences du programme liées aux matières fondamentales, comme les mathématiques, l’anglais, les sciences et les études sociales, sont intégrées dans différents aspects de la construction. Les élèves absorbent ces notions aux côtés des professionnels de la construction. Lorsque le projet de construction est terminé, les élèves ont terminé le programme de 10e année et ils ont obtenu 57 crédits scolaires sur les 100 qu’ils doivent accumuler pour recevoir une accréditation scolaire de directeur des travaux de niveau 1 pour la construction résidentielle. Ce contexte dynamique du vrai monde a vraiment stimulé et interpellé les élèves et il a fait chuter le nombre de mesures disciplinaires. Les élèves se sentent tellement engagés qu’ils ne pensent même plus à demander « à quoi ça sert de savoir ça? ».

Présentation TED à propos le projet (en anglais)

Le renouvellement de l’école secondaire Oskāyak (Oskāyak High School Renewal)

Outiller une génération de leaders autochtones grâce au mélange des enseignements traditionnels aux apprentissages du 21e siècle


Oskāyak High School

Saskatoon, Sask.

Greater Saskatoon Catholic Schools

Site Web (en anglais)

Personne-ressource :

Craig Schellenberg

cschellenberg@gscs.sk.ca

306-659-7731


Devoir d’un étudiant en 11e année sur une étude de Macbeth, entièrement écrit et produit à Oskāyak (en anglais)

L’école secondaire Oskāyak est une école publique pour les Premières nations qui s'appuie sur la langue, les valeurs et la vision du monde des Cris des plaines, pour aider les élèves à forger un puissant sens d’identité et d’appartenance. Il y a quatre ans, Greater Saskatoon Catholic Schools, le conseil de parents Oskāyak Kitotiminawak, l’administration scolaire, les enseignants et les élèves ont misé sur la confiance, la collaboration, la souplesse et la prise de risques pour revitaliser le Programme culturel et de la langue des Cris, créer un modèle intégré de services de soutien pour les élèves et transformer l’expérience d’apprentissage en salle de classe et favoriser l’engagement des élèves.

Tout au long du renouvellement de cette école, les enseignants ont collaboré pour instaurer des méthodes d’enseignement qui reflètent les systèmes de connaissances des Cris, permettent aux élèves d’apprendre en fonction d’enquêtes et de problèmes et intègrent la technologie au milieu d’apprentissage. En un peu plus de trois ans (2010-2013), le taux global d’atteinte des crédits (de la 10e à la 12e année) est passé de 31 % à 81 %, les inscriptions scolaires ont bondi de 71 %, l’assiduité scolaire a grimpé de 27 % et le nombre de diplômés de la 12e année est passé de trois à 45 élèves. Grâce à ce processus de renouvellement, l’école Oskāyak est devenue l’établissement de choix pour les jeunes Autochtones de Saskatoon. Ils disposent désormais d’outils culturels, personnels et scolaires pour connaître du succès après leurs études secondaires.

Vidéo : Les élèves s’expriment sur leur expérience à l’école et leur place dans la société (en anglais)

Article de la CBC : « Aboriginal high school graduation makes history » (en anglais)

Image de la galerie Through a Different Lens

Voir autrement (Through a Different Lens)

Aider les enseignants à se mettre à la place des élèves pour voir l’apprentissage


Princess Margaret Secondary School

Penticton, C.-B.

Okanagan Skaha School District

Site du projet (en anglais)

Personnes-ressources :

Judith King, Naryn Searcy

judithking@shaw.ca, nsearcy@summer.com

Twitter : @judithaking, @nsearcy17

250-497-6985


Différents cours offerts à l’école secondaire Princess Margaret (en anglais)

Le programme Voir autrement tente de rétablir un équilibre pour les élèves en aidant les enseignants à voir l’apprentissage du point de vue des élèves désengagés, découragés ou susceptibles de ne pas terminer leur parcours scolaire. Le programme invite les enseignants à délaisser la méthode traditionnelle d’apprentissage par cœur et à s’appuyer sur les forces et les intérêts des élèves, comme les arts dramatiques, les arts, la technologie, l’enseignement en plein air, les liens transversaux et d’autres aspects de leur vie.

Les élèves discutent du cours d’anglais de 10e axé sur les Premières nations (en anglais)

Un groupe de 28 enseignants se rencontrent tous les mois pour partager leurs stratégies d’enseignement et d’évaluation et pour déterminer la meilleure façon d’établir un lien avec des élèves en particulier susceptibles de ne pas terminer leurs études. Ils remettent leurs méthodes d’enseignement en question et ils se servent de nouvelles approches entre chaque rencontre. Cette collaboration a permis aux élèves de prendre confiance en leurs aptitudes à l’école, de s’engager dans leurs études et de se rendre compte de leurs forces et de leurs talents bien à eux. Les élèves susceptibles de décrocher viennent plus souvent en classe, ils participent davantage, ils forgent de meilleures relations avec les enseignants et les pairs et ils commencent à se voir comme des apprenants.

La voix des élèves (en anglais)

À propos le projet (en anglais)

Rapport : Voire autrement: les donnés (en anglais)

Vidéo : Choix (en anglais)

Vidéo : Sortir des salles de classe pour apprendre (en anglais)

Galerie de photos

Image de la vidéo Futures Forum Project -June 28, 2013

Le forum des futurs (The Futures Forum)

Instaurer l’apprentissage du 21e siècle dans tout le district scolaire


Waterloo Region District School Board

Kitchener, Ont.

Personne-ressource :

Mark Harper

mark_harper@wrdsb.on.ca

519-570-0003 p.4205


Introduction au forum des futures (en anglais)

Le projet qui devait améliorer les résultats des élèves de 10e année dans les cours d’anglais, de carrière et d’éducation civique il y a quatre ans est devenu une méthode d’apprentissage fondée sur les enquêtes et sur les connaissances transversales que l'on applique dans l’ensemble du réseau. Dans le cadre de ce programme, les élèves suivent leurs passions, ils communiquent leur pensée critique et créative aux autres, ils développent des aptitudes contemporaines et ils créent. Ces connaissances leur serviront réellement dans le vrai monde.

Entrevues avec des étudiants (en anglais)

Le forum des futurs rassemble les élèves, les enseignants, les administrateurs, le personnel, les directeurs, les membres de la collectivité, les conseillers scolaires et les autres personnes qui ont un intérêt commun pour améliorer l’apprentissage et l’instruction partout dans le Waterloo Region District School Board. Il donne des preuves encourageantes d’innovation susceptibles de transformer les méthodes actuelles en un meilleur apprentissage durable fondé sur les enquêtes et d’améliorer les résultats. Il est pertinent compte tenu du monde dans lequel les élèves se préparent à évoluer, à travailler et à réussir. Le forum a été conçu avec soin et évalué au fil du temps. Il a permis de déterminer les conditions pour évaluer les approches similaires et améliorer l’apprentissage et l’instruction partout dans le réseau.

Des détails sur le forum des futurs (en anglais)

Récit imagé (en anglais)

Nous sommes tous liés à un traité (We Are All Treaty People)

Une puissante manière de renseigner les élèves sur les traités


Palliser Heights School

Moose Jaw, Sask.

Prairie South School Division

Site du projet (en anglais)

Personne-ressource :

Claire Kreuger

kreuger.claire@prairiesouth.ca

Twitter : @ClaireKreuger

306-693-4669


(en anglais)

En Saskatchewan, l’enseignement sur les répercussions historiques et modernes de la signature des traités entre les Premières nations et la Couronne fait partie intégrante du programme scolaire provincial. Avec l’aide des chercheurs de la Faculté d’éducation de l’University of Regina, un programme a été conçu à la suite des essais et des erreurs d’une enseignante qui se demandait comment la narration numérique pouvait servir à engager les élèves à s’instruire en enquêtant sur les traités et les relations conventionnelles.

Les élèves de 3e et de 4e année devaient répondre à des questions difficiles au moyen de vidéos, de spectacles numériques de marionnettes, de balados et de projets d’animation image par image. Ces projets devaient prouver qu’ils intégraient des éléments importants sur les relations conventionnelles. Les élèves deviennent des apprenants passionnés, ils se renseignent sur les enjeux de justice sociale intégrés dans l’enseignement sur les traités et ils explorent les notions d’équité, de citoyenneté et d’appartenance. Ils partagent sur le blogue de la classe leurs points de vue sur l’histoire des pensionnats, l’esprit et l’objectif des traités et les échecs des traités. Le programme pourrait s’étendre à d’autres écoles et salles de classe. Il pourrait même devenir un élément fondamental pour veiller à ce que les relations entre les Premières nations et les Canadiens évoluent de manière positive.

Projets d'étudiants à propos du Traité 4 (en anglais)

Présentation : Se construire une identité au moyen d’un iPad

Image de la galerie Découvertes pédagogiques

Découvertes pédagogiques

La mission de motiver les apprenants à risque


École des Sentiers

Québec, Qué.

Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Personne-ressource :

Annie Côté

annie.cote.2@csdps.qc.ca

Twitter : @annierkiki

418-952-4570


Entrevues avec des étudiants

Le cours sur mesure a été conçu pour les élèves qui ont choisi de ne pas s’engager dans un profil optionnel offert à l’école : certains d’entre eux sont aux prises avec des difficultés reliées au comportement, au déficit d’attention, au manque d’engagement et à une faible motivation; ces élèves sont susceptibles de décrocher. Dans ce projet, les élèves sont en l’an 2172 et une immense tempête solaire a détruit l’ensemble des informations contenues sur les serveurs informatiques de la planète. Malheureusement, depuis 2053, les hommes avaient décidé d’abandonner la lecture et l’écriture, puisque les données audio-vidéo étaient beaucoup plus pratiques et efficaces que ces vieilles méthodes. Les élèves s’imaginent dans un monde où personne ne sait comment écrire, ni lire. Alors, ils doivent revenir à la source du code qu’est la langue et ensuite trouver un moyen de le transmettre.

Introduction au projet

Au moyen d’un programme élaboré assorti de mesures incitatives originales et motivantes, les élèves participent à une série de « missions » tout au long de l’année scolaire qui exige d’eux qu’ils travaillent en équipe, trouvent des solutions à des problèmes et créent une ambiance originale dans la salle de classe au moyen de technologies répandues et d’outils pour les médias sociaux mis à leur disposition. À ce jour, les résultats montrent que les élèves qui se sentaient désemparés au départ sont en voie de devenir autonomes et ils ont pris confiance en eux. Qui plus est, ils aiment l’école et ils veulent réussir.

Galerie de photos

Image de la galerie FraserHeightsSec

L’école secondaire sort des sentiers battus (FHS Outside-the-Box)

Passer des petits projets novateurs à une culture d’innovation


Fraser Heights Secondary

Surrey, C.-B.

Surrey School District

Personne-ressource :

Sheila Morissette

morissette_s@surreyschools.ca

Twitter : @sheilamoris

604-582-9231


À propos l’école secondaire Fraser Heights (en anglais)

L’école secondaire Fraser Heights a délaissé ses petits projets novateurs pour instaurer une culture d’innovation qui inclut le programme Inquiry 8/9, la toute première Académie des sciences de l’Ouest canadien, la semaine de l’innovation et l’heure du génie ainsi que le blogue de l’école et la transformation de la bibliothèque en un lieu d’apprentissage. La nouvelle conception des cours et des programmes se fond sur les idées que les enseignants proposent sur la signification de l’innovation, de l’enquête, de l’intégration des technologies et des évaluations formatives dans les salles de classe et dans l’ensemble de l’école.

À propos de la semaine de l’innovation (en anglais)

Les conversations ont fait naître, entre autres, le programme d’investigation (Inquiry 8/9 Program) qui garde les élèves dans le programme de base et leur donne des instructions claires pendant les deux premières années du secondaire. L’Académie des sciences est un programme de deux ans pour les élèves de 11e et de 12e année. Il est offert en partenariat avec la Simon Fraser University. Il pousse les élèves à apprendre la matière et à la mettre en pratique dans le cadre d’une enquête scientifique. Le cours de conception de projets de « l’heure du génie » fait maintenant partie de l’instruction normale en classe. Au cours de la semaine de l’innovation, tous les élèves prennent une semaine de congé de l’instruction afin d’avoir l’occasion d’explorer, de créer et d’expérimenter leurs passions grâce à des projets. L’enthousiasme du personnel, leurs idées novatrices, leur volonté de prendre des risques et leurs idées qui sortent des sentiers battus constituent le fondement de la culture novatrice de l’école secondaire.

Au sujet du programme Inquiry 8 (en anglais)

Blogue : Ms. Pelat's Blog (en anglais)

Blogue : viewfrommyschool (en anglais)

L’Académie des sciences et de mathématiques intégrées de Fraser Heights (en anglais)

La Bibliothèque et le lieu d’apprentissage de l’école Fraser Heights (en anglais)

Présentation : De la bibliothèque au lieu d’apprentissage : notre parcours à l’école Fraser Heights (en anglais)

Galerie de photos

Image de la vidéo Message parents

La classe inversée de Mme. Annick

Les étudiants savent quoi faire avec les outils dont ils disposent.


École Le Mascaret

Moncton, N.-B.

District scolaire francophone Sud

Personne-ressource :

Annick Arsenault Carter

Annick.Arsenault@nbed.nb.ca

Twitter : @annickcarter1

506-382-5999


Message pour les parents

La classe de mathématiques est « inversée » pour que les élèves visionnent à la maison les vidéos des leçons en cours et qu’ils utilisent le temps en classe pour faire leurs « devoirs ». Les élèves en difficulté profitent alors d’un meilleur soutien de la part de la professeure en classe, tandis qu’on encourage les élèves doués à avancer à leur rythme pour relever des défis significatifs qui leur permettent de réfléchir, de questionner et de créer.

Entrevue avec des parents

Les parents ont accès à l’environnement numérique d’apprentissage de leurs enfants, ce qui les incite à prendre davantage part aux expériences scolaires de leurs enfants ainsi qu’à rétablir, réinventer et renforcer le lien entre la maison et l’école. Les élèves développent leur leadership et leurs aptitudes technologiques, ils deviennent plus indépendants dans leurs apprentissages et ils gèrent plus efficacement leurs expériences d’apprentissage quand vient le temps d’organiser, de comprendre et de réaliser des tâches de façon autonome.

Les étudiants présentent leurs travaux

Nouvelles des classes inversées d'Annick A. Carter

Page Facebook

Article (Page 6)

Galerie de photos

Le pouvoir du rire contagieux

Une école entière consacre du temps au rire


École catholique St-Michel

New Liskeard, Ont.

Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières

Personne-ressource :

Suzanne Martin

martinsu@cscdgr.on.ca

705-647-6614


Les écoles sont souvent des lieux où le sérieux l’emporte sur le rire. Les besoins grandissants des élèves en santé mentale (c.-à-d., difficultés émotives, anxiété, faible estime de soi, troubles de l’humeur et manque de motivation) peuvent les décourager et les rendre agressifs, voire dépressifs. C’est pourquoi l’École catholique St-Michel a lancé un programme qui comprend des séances de rire spontané dans les classes. Les élèves rient un minimum de dix minutes consécutives par semaine et à des temps ciblés comme avant une évaluation ou lors d'activités de détente.

Des recherches prouvent que les personnes qui s’engagent à rire tous les jours retirent plusieurs avantages sur les plans physiologiques, émotionnels et physiques. Les entrevues avec les élèves au sujet de cette activité montrent qu’ils souhaitent obtenir davantage de séances régulières de rire. C’est bon signe et ça prouve que le rire commence à avoir des effets, qu’il devient contagieux et qu’il aide à mieux répondre aux besoins en santé mentale des élèves. Cet exercice donne la chance aux élèves aux prises avec un déficit d’attention d’épuiser leur énergie avec une certaine maîtrise. Nombreux sont les élèves anxieux à voir d’un bon œil les présentations orales et les évaluations et à ne pas se laisser emporter par le stress. En général, les élèves sont positifs après avoir ri et ils envisagent mieux les tâches qu’ils doivent accomplir.

Image de la galerie TALONS Gleneagle

Programme T.A.L.O.N.S. pour les élèves doués (T.A.L.O.N.S. Gifted Program)

Apprentissages autonomes dirigés par les élèves


Gleneagle Secondary School

Coquitlam, C.-B.

Coquitlam School District

Personne-ressource :

Bryan Jackson

brjackson@sd43.bc.ca

604-464-5793


L’excursion de 2013 (en anglais)

L’académie d’apprentissage pour les élèves doués et remarquables (The Academy of Learning for Outstanding, Notable Students [T.A.L.O.N.S.]) est un programme unique qui aborde les besoins d’apprentissage des étudiants doués de 9e et de 10e année depuis six ans. Il s’appuie sur le modèle d’apprentissage autonome et des connaissances interdisciplinaires.

Le programme T.A.L.O.N.S. pour les élèves doués s'appuie sur des enquêtes collaboratives qui se produisent souvent à l’extérieur de l’école sous la forme de projets d’apprentissage et de service communautaire, sorties éducatives, événements culturels et excursions en plein air de plusieurs jours. Les enseignants animent ces activités, mais ce sont les élèves qui, en comité ou en équipes, les mettent en œuvre et les dirigent.

Le chœur Gleneagle à Cuba (en anglais)

Blogue : Adventures in a Gifted Classroom (en anglais)

Blogue : Defying Normality (en anglais)

Galerie de photos

FLIGHT

Les élèves du programme FLIGHT savent que l’école n’est pas une pratique pour la vie; c’est la vraie vie.


Seycove Secondary School

North Vancouver, C.-B.

North Vancouver School District

Site du projet (en anglais)

Personnes-ressources :

Bryan Hughes, Petra Willemse

bhughes@sd44.ca, pwillemse@sd44.ca

Twitter : @bryanhughes, @williwords

604-903-3666


Le programme FLIGHT transforme le modèle traditionnel de l’école tout en présentant le contenu scolaire du programme de base de la Colombie-Britannique. Les élèves travaillent au sein d’une cohorte et ils apprennent comment tirer profit de la puissance des technologies numériques pour faire des recherches, collaborer et s’exprimer. Ils posent de bonnes questions, ils trouvent des réponses et ils présentent leurs apprentissages de façon créative et novatrice. Les élèves utilisent des iPads pour publier à l’échelle mondiale leurs devoirs et ils font des apprentissages au-delà de l’école grâce à des expériences d’apprentissage fréquentes d’une ou de plusieurs journées. Ces activités sont liées aux objectifs d’apprentissage et d’enquête des élèves, qui développent au fil du temps les aptitudes nécessaires pour devenir des citoyens réfléchis et engagés et prêts pour réussir leurs études après le secondaire et leur carrière sur le marché du travail.

Une membre de l’Assemblée législative présente le programme FLIGHT (en anglais)

Les enseignants dévoués du programme FLIGHT croient passionnément aux apprentissages authentiques et décloisonnés. Dans ce modèle, les frontières entre les sujets et les classes sont réduites, les élèves ont la latitude pour explorer leurs intérêts et leurs passions et ils profitent d’occasions infinies pour donner libre cours à leur créativité et à leur imagination en lien avec le monde au-delà de la salle de classe. Le programme a pris de l’expansion tous les ans pour s’étendre à de nouveaux niveaux (les élèves de la 8e à la 11e année ont accès au programme), et l’équipe d’enseignants travaille dans le district scolaire et à l’extérieur de lui pour offrir des occasions de perfectionnement professionnel aux autres pour qu’ils apprennent des notions sur le modèle FLIGHT et qu’ils l’approfondissent dans leurs propres écoles.

Le Septième feu (Seventh Fire)

Faire un lien significatif entre le programme scolaire et les traditions autochtones


Midland Secondary School

Midland, Ont.

Simcoe County District School Board

Site du projet (en anglais)

Personne-ressource :

Jaclyn Calder

jcalder@scdsb.on.ca

Twitter : @jaccalder

705-937-0734


Le Septième feu est un modèle secondaire alternatif pour les Premières nations, les Métis et les élèves Inuits qui comprend à la fois la technologie, les apprentissages par l’expérience, les activités traditionnelles, la cuisine, l’activité physique, les liens avec la collectivité et l’intégration complète des classes de mathématiques, d’anglais et de sciences pour tenir compte de toutes les facettes des élèves. Les élèves travaillent dans des classes mélangées et ils profitent d’une combinaison d’activités pour travailler en grand groupe ou seul. On les encourage à prendre pleinement la responsabilité de leurs propres activités d’apprentissage en fonction des forces et des intérêts qu’ils perçoivent chez eux.

Les élèves du Septième feu se sont livrés à des compétitions d’affaires pour les jeunes autochtones, à des projets internationaux de conception musicale et ils ont donné vie aux légendes des Premières nations grâce à des animations image par image. Des projets variés, comme celui d’applications pour apprendre la langue Ojibwe et celui de la restauration de bicyclettes, permettent aux enseignants de faire des liens significatifs entre les acquis et les attentes du programme. Les élèves participent au programme parce qu’ils ont de la difficulté dans les salles de classe normales. Pourtant, dès qu’ils arrivent dans la salle de classe du Septième feu, ils affichent d’excellents résultats. La possibilité de prendre des pauses au besoin, de travailler seul ou en petits groupes sans entendre des cloches sonner toutes les 75 minutes permet d'adapter l’éducation au contexte de ces apprenants.

Image de la galerie École Passage

Le Passage

Le parcours d’apprentissage personnalisé d’un élève vers la réussite professionnelle


École secondaire Charles Gravel

Saguenay, Qué.

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Personne-ressource :

Manon Lapointe

manon.lapointe@csrsaguenay.qc.ca

418-541-4343 p.3536


Stages

Le programme Le Passage est un processus d’orientation de carrière soutenu par l’enseignant offert aux étudiants qui ont des besoins spéciaux. Le programme les aide à découvrir leur vrai potentiel. Les élèves ont un horaire « à la carte » qui comprend des périodes de stages et des périodes d’études, qui s’effectuent dans un immeuble à côté de l’École Charles-Gravel. La distance entre l’école et cet immeuble permet aux élèves de voir vraiment différemment l’apprentissage à l’école. Ils donnent aussi leur opinion sur la mise en place du lieu d’apprentissage, ce qui rehausse leur sentiment d’appartenance.

École-musée/centre d'artistes

L’instruction spécialisée est offerte dans trois contextes pédagogiques, soit l’éducation par l’aventure et la nature, par les arts et la culture, ainsi que par l'entrepreneuriat. Le fait de permettre à des élèves aux besoins spéciaux de tirer profit des milieux éducatifs où ils peuvent vivre des expériences positives est un besoin très réel. Ces trois milieux sont réservés aux élèves qui ne sont pas prêts à faire un stage lorsqu’ils commencent le programme. Les élèves ont accepté de changer leur attitude négative et de corriger leurs comportements néfastes. Ils ont pris confiance en eux, ils ont découvert leurs centres d'intérêt et leurs forces et ils deviennent des apprenants matures et accomplis.

Chaîne vidéo

Galerie de photos

La classe du 21e siècle pour les autodidactes

Faire le pont entre l’école et le monde de l’élève


Collège catholique Franco-Ouest

Ottawa, Ont.

Conseil des écoles catholiques du Centre-Est

Personne-ressource :

Pierre Nault

naultpi@ecolecatholique.ca

819-209-0444


Un fossé majeur se creuse entre l’enseignement et le monde dans lequel les élèves vivent. C’est pourquoi un enseignant a pris sur lui de concevoir une classe du 21e siècle pour combler cet écart. Les élèves apportent leur propre appareil intelligent (téléphones, tablettes, ordinateurs portatifs) en classe, ils accèdent au réseau sans fil et ils travaillent avec des meubles mobiles qu’ils peuvent adapter, au besoin, à toute une gamme de situations d’apprentissage collaboratif.

Dans cette classe, les élèves sont placés au centre de l’apprentissage où ils tirent pleinement profit de la technologie. Les ressources d’apprentissage en classe sont centralisées dans un espace virtuel. Elles sont combinées à des ajustements du style d’enseignement qui favorise les pensées créatives et critiques. Les élèves deviennent des participants actifs. Ils ne font pas que recevoir des renseignements. Les vrais apprentissages se font dans les discussions en salle de classe.